Décor (2)

Publié le par Valentin Vernoux


Et puis il y a son appartement.

Il est bien moins situé mais il représente la liberté. Liberté qu’elle n’a pas totalement atteint mais elle fait avec pour le moment.

 

Tous est blanc ici et neuf. Elle a eu de la chance, personne d’autre qu’elle n’a jamais vécu dans ce lieu. Cela pourrait être un signe mais elle n’est pas superstitieuse.

 

Les enfants sont seulement dans le cadre sur le mur la plupart du temps. Cela changera peut-être, elle l’espère. Leurs chambres trop bien rangées lui crient l’absence.

Elle y a investit tous les placards, pas seulement pour y ranger sa vaste garde robe mais aussi pour remplir le vide.

Quand ils sont là ils prennent toute la place. La télé gronde, les ordinateurs beuzent et les serviettes trainent à côté des chaussettes dans la salle de bain. Ouf ils ne sont pas si perturbés alors…

 

Elle a posé les quelques objets qu’elle a emporté dans toutes les pièces. Les souvenirs de sa grand-mère, le bureau de son enfance, peu de choses de sa vie d’avant, si peu.

Tout est neuf et rien ne lui rappelle quoi que ce soit, c’est mieux ainsi. De toute façon elle a fait le black out. Ses souvenirs sont passés en mode « caché ».

 

Elle apprécie l’espace dans le salon, le parquet vide et blond. Les livres de photos sur l’étagère sont des repères pour qui la connaitrait.

 

Elle n’y vit pas beaucoup dans cet appartement finalement. Elle sort souvent.

Le balcon lui permet d’être à l’extérieur encore, elle ne s’habituera certainement jamais à rester enfermée.

 

Des touches de lumière courent le long des murs et les affiches du festival de Cannes lui rappellent des soirées illuminées et langoureuses. C’est un autre temps aussi…

Le temps de la grande maison et des soirées sur la terrasses lui semble si loin. Une autre vie en quelque sorte.

 

Il y vient rarement, c’est ainsi. Elle ne s’en plaint pas, le lit est trop petit de toute façon. Elle s’est trompée en l’achetant, recluse dans son idée de vivre seule, elle n’a pas envisagé de le partager. Elle préfère aller chez lui, changer d’univers, ne pas avoir trop de souvenirs chez elle, c’est plus facile à vivre.

 

Ce décor, c’est son histoire à elle, elle ne sait pas encore le partager. Peu d’amis y sont venus, elle n’en a pas vraiment envie, pas pour le moment….

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article