Ego Boost - 3

Publié le par Valentin Vernoux


Previously in Ego Boost : notre héros, après avoir stigmatisé les femmes trop belles au prétexte discutable qu'elles manqueraient de générosité dans l'acte sexuel (mais au fond qu'est-ce qu'il en sait ?), fait l'éloge de la notion de sexytude, qui nous permet de trouver désirables, selon des critères totalement subjectifs et inexplicables, des femmes de la vie ordinaire ; juste là, il vient de passer la nuit avec l'une d'entre elles, et sa fierté de mâle est au top.


 

 

On se revoit bientôt ?

Tu es libre ce soir ?

 

Pas de doute, je reconnais les symptômes, je suis amoureux.

 

Elle est là, elle est sexy, et dans ses yeux je me trouve sexy aussi.

 

En route pour une nouvelle aventure, en somme.

 

Et pendant un temps, tout cela va marcher comme sur des roulettes, le désir va se nourrir lui-même, petit à petit on se dévoile, on découvre l'autre, et ce que l'on découvre nous plait bien.

Et on se sent bien, et on se sent désirable, et ce que l'on découvre de soi-même nous file la patate, moi et mon ego on est à fond, c'est presque le bonheur.

 

Alors là, forcément, on ne peut pas s'en empêcher, on en parle à nos potes.

J'ai rencontré cette fille, je suis raide dingue, elle s'appelle Marie, elle est super sexy, non je ne peux pas aller aux putes avec toi ce soir je la retrouve en fin d'après-midi pour boire un thé.

 

C'est dingue le nombre d'histoires qui vivraient tranquillement leur cours serein et innocent jusqu'à la fin des temps, si elles ne tombaient un jour sous le regard des autres.

 

Parce que bon, on en a parlé abondamment, "sexy", c'est un critère très subjectif.

 

Et nos potes ne vont pas forcément partager notre enthousiasme béat pour notre nouvelle compagne.

 

Soyons réaliste, elle part quand même avec un a priori favorable : d'abord, nos potes font par défaut confiance à notre jugement, ce n'est pas comme si leurs critères de beauté étaient beaucoup plus explicites que les nôtres, et ensuite et surtout, la femme d'un pote est par défaut toujours plus sexy qu'une anonyme.

 

Oui, je suppose que vous l'aurez remarqué comme moi, la femme d'un pote, c'est tout de suite l'attrait du fruit défendu, l'enjeu d'une compétition tacite entre les tailles de nos bites respectives, le désir un peu incestueux né de l'intimité de longues soirées détendues et arrosées, et puis tout compte fait la simple extrapolation qu'elle doit être désirable puisque notre ami la désire…

 

On ne passe pas forcément toujours à l'acte, l'opportunité ne se présente pas, ou bien elle a une idée plus stricte de la fidélité que nous, ou bien c'est vraiment un très bon ami et on ne veut pas risquer de se fâcher, on ne saute pas forcément la femme de notre meilleur ami, mais ce n'est pas faute d'en avoir envie à un moment ou à un autre.

 

N'empêche, malgré cet a priori favorable, cette femme qui partage désormais votre vie, et que vous trouvez vous-même si attirante, ne va pas forcément déclencher l'enthousiasme de vos amis.

Vous avez pour elle les yeux de Chimène, elle vous parait délicieusement sexy, vous êtes fier de l'avoir à votre bras en entrant dans la pièce, et puis vous tombez de haut en vous rendant compte qu'ils la regardent à peine.

 

Oh, ils sont polis, prévenants, ils s'intéressent à ce qu'elle raconte, vous les avez prévenus, tout le monde a intérêt à bien se comporter, on ne raconte pas les vieilles histoires croustillantes, on oublie les blagues grivoises, on évite de parler des femmes qui ont autrefois partagé votre existence, cette femme que vous leur présentez est importante pour vous, merci de ne pas faire trop les cons.

Et ils s'exécutent docilement, c'est une soirée agréable, les amis fidèles sont au rendez-vous de cette étape importante de votre relation.

 

Mais ça semble un peu distant, un peu trop poli, c'est à croire qu'ils n'ont même pas envie de la prendre sauvagement sur la table de la cuisine, personne ne semble avoir besoin de dissimuler une érection massive, c'est vexant.

 

Depuis le temps que j'ai envie de me taper ta femme, tu pourrais quand même faire un effort pour baver devant la mienne, non ?

 

Enfin merde, quoi, elle n'est pas super-sexy, ma copine ?

Là, vous me mettez le doute, tout d'un coup.

 

Et ma fierté de mâle, vous n'en avez rien à foutre de ma fierté de mâle, alors ?

 

Vous décidez que vous n'en avez rien à faire, après tout vous n'avez pas besoin de l'approbation de ces abrutis, vous rangez ça au chapitre de leur manque de goût et de discernement, c'est une question de maturité, vous savez voir ce que d'autres ne perçoivent pas, c'est ma copine, elle est sexy, et je la garde, fuck.

 

Et puisque c'est comme ça, j'arrête de baiser vos femmes en douce chaque fois que vous êtes en déplacement.

Fallait pas me chercher.

 

Non mais.

 

- Tu as passé une bonne soirée ma chérie ?

- Oui ils sont sympas tes copains.

- Je suis désolé parfois ils sont un peu lourds…

- Mais non pas du tout je les ai trouvés très sympas !

- Bon et bien je suis ravi ça m'a fait plaisir de te les présenter.

 

Après tout, elle est contente, c'est l'essentiel.

Etape important de la relation : check.

Ca c'est fait.

 

* * *

 

Quelques temps plus tard, vous croisez par hasard un des amis en question, vous lui racontez ce que vous avez fait pendant les vacances avec Marie, et il vous répond "qui ça ?".

 

Marie.

Tu te souviens de Marie, elle était avec moi la dernière fois qu'on s'est vu, tu lui as parlé pendant plus d'une heure.

Marie, une brune avec des cheveux et deux bras, super-sexy, tu vois ?

Ca te revient ?

La femme de ma vie de cette année, quoi.

 

Oui, on est toujours ensemble.

Comme je te l'avais dit précédemment, je suis raide-dingue amoureux.

Oui, je sais, ça dure, ça a l'air sérieux, oui j'avais remarqué.

 

* * *

 

Et puis un autre des potes en question vous appelle au téléphone pour vous proposer une partouze avec les filles de la compta de son entreprise, vous l'interrompez pour lui dire que vous n'êtes pas seul, vous ne pouvez pas trop parler, et lui il demande "ah bon, t'es avec qui ?".

 

Ben je suis avec Marie, on se fait un petit dîner romantique.

Marie.

Tu te souviens de Marie ?


Le doute m'habite.

 

* * *

 

 

 

Heureusement que je suis un homme mature et sûr de ses choix, qui n'a aucunement besoin de l'approbation de ses pairs pour vivre pleinement une aventure amoureuse épanouie, et dont la fierté de mâle ne dépend pas le moins du monde du regard des autres…

 

 

Heureusement que Marie est sexy quoiqu'en pensent ces abrutis, et que la qualité de notre relation n'a que faire de leur absence d'érection en sa présence.

 

Oui, vraiment, on a une sacré veine que je sois mature.

 

Hum.

 

N'importe quoi.

 

La vérité, c'est que c'est beaucoup moins excitant maintenant.

Tout d'un coup, elle n'est plus aussi sexy qu'avant.

 

On vous avait prévenu que c'est une notion fugace et subjective.

 

 

Marie ?

Ah oui, Marie, je me souviens de Marie.

On a eu une histoire tous les deux, c'était en début d'année je crois.

 

Elle était pas mal, si je me souviens bien.

 

 

 

 

(à suivre…)

 

 

 

 

Publié dans 12 Ego Boost

Commenter cet article

Camille 22/03/2010 13:34


Rhalalala l'ego des hommes.
J'ai repéré le fonctionnement, d'ailleurs quand on y réfléchi bien la vie des hommes ne tourne autour que de bataille d'ego mais j'ai encore du mal à m'en servir à mon avantage.
Pas manipulatrice pour deux sous.